L’hydrogène pourrait contribuer à hauteur de 20 à l’objectif de réduction des émissions de CO2 à l’horizon 2050