La reprise de DYAD, opérateur en co-packing et co-manufacturing, permet à STEF de compléter son offre de services transport et logistique sur tous les segments de marché sur lequel il est présent et à DYAD d’envisager de futurs développements au sein d’un groupe européen solide.

Créée en 2001 par Christophe Carnel et Willy Wantelet, DYAD est un acteur majeur du conditionnement industriel de produits agroalimentaires et cosmétiques en France. Basée à Flers-en-Escrebieux, près de Douai, DYAD maîtrise l’ensemble des technologies liées à ses métiers grâce à 35 lignes de production parmi les plus modernes du marché. L’expertise de son bureau d’études lui permet d’accompagner les projets de ses clients, de la conception à la réalisation. Bénéficiant du statut d’entreprise adaptée, DYAD compte 128 collaborateurs, dont 55% en situation de handicap, et réalise un chiffre d’affaires de 12 millions d’euros.

Olivier Langenfeld, Directeur en charge de l’activité conditionnement chez STEF déclare : « L’expertise de DYAD sur le co-packing et le co-manufacturing vient parfaitement compléter les offres logistiques et transport de STEF. Elle permettra au Groupe de proposer à ses clients des services de conditionnement industriel à haute valeur ajoutée en France et en Europe ». Il ajoute : « Nous accueillons avec enthousiasme les équipes de DYAD au sein du Groupe STEF et sommes très heureux d’entamer avec elles cette nouvelle aventure. Nous souhaitons permettre à DYAD de continuer à développer ses activités sur ses segments historiques mais également d’enrichir ses offres ».

Christophe Carnel et Willy Wantelet, fondateurs et dirigeants de DYAD, déclarent : « Nous sommes heureux de nous adosser au Groupe STEF. Nous avons été séduits par le projet envisagé pour DYAD, qui s’inscrit dans la droite ligne de celui développé depuis la création de l’entreprise et marque une accélération pour son développement futur. Nous allons d’ailleurs nous y engager personnellement afin de faciliter la transition. Nos valeurs communes avec STEF permettront d’envisager l’avenir sereinement tant pour l’entreprise que pour ses salariés ».