A gauche le carburant PUR-XTL, à droite un carburant B7 conventionnel en combustion

Créée en 2020, cette entreprise se positionne comme le premier fournisseur français d’une gamme de carburants alternatifs pour le secteur du transport.

« Les carburants de demain sont disponibles dès aujourd’hui chez Altens ! explique Etienne Valtel, co-fondateur avec Mohamed Bennama. Les abréviations dans les carburants alternatifs sont assez barbares, je le conçois, c’est pour cela que nous devons apporter du conseil aux transporteurs. »

Outre les carburants classiques (B7, B10) Il existe 3 autres types de carburants liquides destinés aux motorisations diesel disponibles uniquement pour les « flottes captives » (s’approvisionnant sur leur propre cuve de stockage). Le B30 correspond au gazole, incorporé à 30 % de biodiesel. Contenant 70% de produit fossile, il semble peu efficace pour effectuer la transition énergétique nécessaire à l’atteinte des objectifs de diminution carbone. Il reste alors le B100 (un carburant composé à 100% de biodiesel) et le XTL renouvelable : un biogazole paraffinique de synthèse 100% renouvelable qui lui, malgré son utilisation depuis de nombreuses années dans les pays nordiques, est très peu connu en France.

Si le XTL est une dénomination administrative de la norme EN 15940, ce produit regroupe en fait plusieurs produits dont le CTL (Coal-to-liquid) et le GTL (Gas-to-liquid) respectivement produits à partir de charbon ou de gaz qui sont donc issus de produit fossiles et donc peu efficaces dans dans une stratégie de réduction de CO2.

« Altens distribue uniquement un XTL produit à partir de déchets, le PUR-XTL. »

Le PUR-XTL est un biocarburant compatible avec tous les véhicules diesel. Ce biocarburant de synthèse possède une structure chimique complètement différente d’un carburant B100. Malgré une matière première identique à l’origine du process de fabrication, ces deux biocarburants ainsi que le process de fabrication restent complétement différents. En effet, pour le XTL, des molécules d’hydrogène sont ajoutées aux matières premières pour former des chaînes d’hydrocarbures. Le produit final, qui ressemble fortement au gazole habituel, est de bien meilleure qualité qu’un diesel classique et il est 100% renouvelable. Sa structure moléculaire lui permet de gommer les inconvénients d’autres biocarburants comme la surconsommation ou la baisse de puissance.

Le PUR-XTL d’Altens est produit uniquement à partir de matières premières dites résiduelles, comme les huiles de friture et les graisses animales. « Nous travaillons avec un producteur de XTL qui maitrise cette filière du recyclage, poursuit Etienne Valtel. Pour ce pionnier dans la production du XTL, l’intégration de la filière des matières premières déchets à son activité lui permet de contrôler la traçabilité de ses approvisionnements. Le PUR-XTL d’Altens permet de réduire les émissions de CO2 jusqu’à 90%, les particules jusqu’à -33%, les oxydes d’azote de -9% et le monoxyde de carbone de -24%. »

Une qualité premium

La propriété à froid du PUR-XTL (TFL entre -22 à -30°C) est excellente. Avec un indice de cétane supérieur à un diesel conventionnel, le PUR-XTL permet un démarrage à froid rapide, diminue les émissions à l’échappement et permet une réduction de bruit. Sa composition chimique et son ratio Carbone / Hydrogène permet une combustion améliorée et une baisse des émissions de CO2, comme précisé précédemment. En outre, il s’agit d’un produit très stable qui permet son stockage dans la durée sans altérer sa qualité.

Seul son prix, supérieur à celui du diesel conventionnel, ralentit la prise de décision de l’utilisateur. « Nous relativisons ce surcoût par ses autres avantages : migration vers une énergie verte simple et sans contraintes techniques, sans surconsommation, sans pertes de performance, miscible avec le gazole, sans révision du plan de maintenance des véhicules et sans ajout de stockage de carburant.  Le PUR-XTL apporte une réponse immédiate et appropriée à une demande exigeante en termes de performance environnementale et technique. Nous sommes confiants à propos de son développement en France. Ce carburant a déjà fait ses preuves depuis quelques années dans d’autres pays européens où il est parfois même distribué dans des stations-services ouvertes au public. Nous projetons de déployer cette solution à travers le territoire avec l’extension du réseau de sites de stockages déjà disponibles. Nous pourrons ainsi apporter plus de souplesse et de réactivité dans les approvisionnements de nos clients et répondre à la demande de certains transporteurs transfrontaliers qui traversent des pays distribuant le produit en stations. »

Ce carburant trouvera naturellement son marché non seulement chez les transporteurs à la recherche de performances techniques et/ou écologiques, mais également chez les utilisateurs de véhicules qui ne sont pas compatibles B100 ou pour des motorisations plus spécifiques comme les groupes frigorifiques, engins des travaux publiques, bus et cars, groupes électrogènes, etc.

Retrouver sur le PUR-XTL sur  www.altens.fr