Le marché français de la logistique de la chaîne du froid devrait croitre de 3,9% jusqu’en 2026

Le rapport de Market Research Intellect prévoit une croissance de 3,9% du marché de la logistique de la chaîne du froid en France et revient sur les conséquences – plutôt positives – de la pandémie Covid-19 tout en émettant quelques pistes pour les années à venir.

Selon le rapport « marché de la logistique de la chaîne du froid en France » édité par Market Research Intellect, le marché français de la logistique de la chaîne du froid devrait connaître un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 3,9% au cours de la période de prévision 2021-2026.

Le rapport avance que la pandémie de Covid-19 a eu un impact significatif sur l’activité logistique de la chaîne du froid. De nombreux acteurs français de la logistique de la chaîne du froid seraient confrontés à de nombreux défis et incertitudes. La croissance accélérée du e-commerce, le rôle clé dans le commerce de détail pendant la première période de confinement et plus tard dans la campagne de vaccination (stockage, livraison de vaccins, etc.) ont permis au marché de la logistique de prouver en 2020 son importance pour l’économie. Cela permet aussi d’expliquer la bonne performance de l’industrie de la logistique de la chaîne du froid.

Lors du transport et du stockage de produits sensibles à la température, le stockage réfrigéré est devenu une partie intégrante de la gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Dans son rapport, Market Research Intellect établit quelques pistes d’évolutions possibles pour le marché de la logistique de la chaîne du froid en France :

• Croissance du commerce des produits périssables qui devrait contribuer à augmenter la demande de solutions de stockage à froid au cours des prochaines années.

• L’augmentation du marché du commerce électronique et le développement de plans d’infrastructure, l’économie française dispose d’un potentiel de croissance et d’opportunités pour de nouveaux acteurs de pénétrer le marché de la logistique de la chaîne du froid qui est encore assez fragmenté, avec de nombreux acteurs existants sur le marché du fret et de la logistique.

• La localisation des entrepôts à proximité des zones de consommation et d’emploi reste essentielle pour optimiser l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement.

• L’automatisation accrue des entrepôts frigorifiques va participer à faire encore augmenter la demande.

• L’automatisation des entrepôts devra comprendre la technologie cloud, la robotique, les bandes transporteuses, l’automatisation du chargement des camions et la gestion de l’énergie.

Enfin, Market Research Intellect affirme que « La France est leader en Europe avec le plus grand nombre de projets industriels et logistiques. Le « plan logistique 2025 » vise à améliorer les infrastructures pour renforcer l’intramodalité du réseau de transport tout en simplifiant la gestion administrative de la supply chain. »