Krone accroît son chiffre d’affaires à 2,2 milliards d‘euros

Depuis le début de la pandémie, le groupe Krone a mené 25 campagnes de vaccination sur les différents sites de l’entreprise ; plus de 8 300 doses de vaccin ont été administrées. Environ 50% des doses ont servi à vacciner les employés du groupe Krone ; les 50% restants ont été utilisés pour vacciner les membres des familles ou mis à disposition des employés des sociétés voisines.

« Si l’on fait l‘addition uniquement du coût des matériaux, tels que les tests rapides réguliers, les masques, les produits désinfectants, l’installation des centres de vaccination etc., ces postes totalisent à eux seuls 2 millions d’euros. A cela viennent s’ajouter bien entendu les frais de personnel liés à l’organisation et à la prévention de la pandémie. Ces frais indirects, tels que par exemple les modifications de planification en raison des mesures de quarantaine ou des difficultés de production, s’élèvent à 8 millions d’euros. Au total, le Coronavirus a généré pour le groupe Krone des frais supplémentaires de l’ordre de 10 millions d’euros sur les 22 derniers mois. Dans ce contexte, nous sommes heureux d’avoir réalisé un exercice très satisfaisant. » a expliqué Bernard Krone, Président du conseil de surveillance de la Bernard Krone Holding SE & Co. KG.

Bernard Krone, Président du conseil de surveillance de la Holding Krone

Malgré un environnement de marché toujours difficile, le groupe Krone a réalisé pour l’exercice 2020/2021 (01.08.2020 – 31.07.2021) un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros et se situe ainsi au-dessus du niveau de l’année précédente (1,9 milliard d’euros). La part des exportations dans le chiffre d’affaires est de 75% ; 25% du chiffre d’affaires a été généré en Allemagne.

Dans le secteur véhicules industriels, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires de 1 374,0 millions d’euros ; cela correspond à une augmentation de 17,8% par rapport à l’année précédente (1 166,2 millions d’euros). Dans le secteur du Machinisme agricole, Krone a de nouveau progressé ; grâce à une augmentation du chiffre d’affaires de 11,1 %, ce dernier s’élève à 813,5 millions d’euros (731,9 millions d’euros l’année précédente).
Le résultat consolidé avant impôt sur les bénéfices de l’exercice 2020/2021 a progressé, de 42,0 millions d’euros, il est passé à 95,9 millions d’euros. La marge bénéficiaire des ventes avant impôts était de 4,4% (2,2% l’année précédente).

Au cours de l‘exercice 2020/2021, le total du bilan s’élevait à 1 476,8 millions d’euros (1 333,6 millions d’euros l’année précédente). Le volume total d’investissement de 45,4 millions d’euros (60,2 millions d’euros l’année précédente) a été compensé par des amortissements à hauteur de 38,9 millions d’euros. Le montant des liquidités est passé de 132,1 millions d’euros à 337,0 millions d’euros.

Les fonds propres ont augmenté de manière significative grâce au résultat du groupe, à savoir 68,9 millions d’euros à la date de clôture du bilan. De 588,7 millions d’euros, il est passé à 645,3 millions d’euros. Le ratio de fonds propres est resté stable avec 43,7% (44,1% l’année précédente).
Les capitaux étrangers à moyen et à long terme ont augmenté pour passer de 426,4 millions d’euros à 500,5 millions d’euros. Le groupe dispose d’un capital à moyen et à long terme de 1 146,2 millions d’euros (1 015,5 millions d’euros l’année précédente). Cela couvre non seulement les immobilisations, mais aussi l’ensemble des stocks et des créances sur ventes et prestations de services.