France Supply Chain et Michael Page révèlent les nouveautés métiers de la supply chain

Comment les supply chain appréhendent-elles les nouveaux paradigmes du recrutement dans des entreprises qui font face à un climat d’incertitudes et qui se doivent d’être toujours plus agiles, résilientes et tournées vers l’économie circulaire ?

L’étude* menée auprès de professionnels membres de France Supply Chain en collaboration avec le cabinet Michael Page, dresse une photographie de la Supply Chain sous l’angle des ressources humaines, en observant les attentes des entreprises, les profils des candidats et les mutations du secteur. Elle constitue un ensemble de ressources sur lesquelles pourront s’appuyer les entreprises, les professionnels de la Supply Chain et manager RH pour suivre l’évolution des compétences, mais également les étudiants, les écoles et les universités, pour appréhender les formations et définir les cursus.

Quatre des membres du Conseil d’Administration de France Supply Chain, experts du secteur, ont conduit avec le cabinet Michael Page, partenaire historique de l’Association, cette étude riche en enseignements, au sein des Lab RH et Digital de France Supply Chain qu’ils animent : Xavier Derycke, François Martin Festa, Sébastien Perdereau et Philippe Raynaud.

« Cette étude nous a permis de mettre en lumière de nouvelles opportunités pour la Supply Chain, appelant un vivier de candidats qualifiés, aux profils variés, aux compétences transverses, et dont les “soft kills“ sont de plus en plus questionnées dans le processus de recrutement. » Yann de Féraudy, Président de France Supply Chain.

Marché de l’emploi et recrutement : quelles tendances ?

Au vu de l’obsolescence programmée de certaines compétences, de la révolution digitale et du rythme de l’innovation, cette étude identifie des profils clés pour les entreprises, en mettant en lumière les plus demandés, les plus en pénurie mais également en identifiant les postes en croissance et ceux en transformation.

  • Au regard de la croissance du e-commerce et de l’industrialisation des sites logistiques, certains profils sont aujourd’hui très demandés : les directeurs de site logistique (représentant 27 % des missions traités par le Cabinet Michael Page) et les responsables Supply Chain en PME industrielle.
  • D’autres restent en tension, manquant cruellement de candidats comme les Ingénieurs d’études, les responsables Supply Chain PME industrielle, les responsables exploitation logistique ou encore les responsables douanes, fonction fortement impactée par le Brexit.
  • A contrario, certains postes comme les responsables transport, coordinateurs Service Client & Logistique, responsables Lean et Supply Chain Manager, sont actuellement en croissance. La part des Supply Chain Manager qui a longtemps représenté moins de 10 % des missions du cabinet de recrutement Michael Page, a plus que doublé en 2019 et reste stable en 2020.
  • Appelés à se transformer, les postes de responsable exploitation témoignent de l’intérêt croissant des entreprises pour des profils issus de l’industrie, et parfois sans expérience logistique, mais rompus au management d’équipes opérationnelles, à l’organisation de flux complexes et au Lean Management.

Parmi les compétences techniques recherchées, l’étude des tendances et des nouveaux métiers de la Supply Chain pointe la Finance, la Gestion du risque, la Technologie/IT et l’Orientation Commerciale.

Rémunération et attentes

Certains profils de consultants à peine diplômés possèdent déjà un niveau de salaire élevé en sortie d’école (40-45K) et peuvent rapidement espérer jusqu’à 20 % de gap salarial en changeant d’entreprise. Pour d’autres, cependant, le haut niveau de rémunération du départ n’évolue pas aussi rapidement. L’étude note par ailleurs une situation fortement contrastée chez les Supply Chain Manager, certains connaissant un niveau faible d’augmentation (5%), quand d’autres enregistrent une très nette évolution de leur rémunération (20%).

Si les facteurs d’attractivité de la Supply Chain sont nombreux, les candidats sont de plus en plus attentifs aux conditions d’exercice de leur métier et à l’écosystème de l’entreprise : variété des missions, parcours de carrière, relationnel avec le management, qualité du programme d’intégration, processus de recrutement et rémunération… Ils passent au crible l’organisation qui les recrute en évaluant les moyens qu’elle alloue à la Supply Chain.

Quatre nouveaux métiers de la Supply Chain

Pour clore cette étude, une série d’entretiens avec des experts de France Supply Chain, conduits et enrichis par les observations du cabinet Michael Page, ont permis d’identifier quatre professions clés pour la Supply Chain de demain :

  • Architecte Supply Chain,
  • Data Analyst Supply Chain,
  • Supply Chain Innovation Leader,
  • Sustainable Supply Chain Manager.

Encore confidentiels, ces métiers sont aujourd’hui l’apanage de quelques grands groupes membres de l’association et qui ont contribué à cette étude. A travers ce partage d’ informations sur les tendances et les nouveaux métiers de la Supply Chain, France Supply Chain illustre une nouvelle fois sa capacité à favoriser les échanges autour des enjeux du secteur, à appréhender ses transformations, en travaillant dans une démarche d’intelligence collective.