La vague écoresponsable est en train de verdir le parc de Transgourmet qui va, entre autres, intégrer de nouveaux véhicules motorisés au gaz.

« Transgourmet France prévoit le déploiement de nouveaux véhicules plus respectueux de l’environnement, en propre et en location, annonce Nelly Armine, Responsable du parc chez Transgourmet France. Nous poursuivons la généralisation des solutions minimisant les émissions sonores, comme avec Carrier Transicold-TRS. »

Ainsi, la flotte va-t-elle s’enrichir des nouveaux matériels suivants :

  • Un 7,5 tonnes Iveco, carrossé chez Aubineau et doté d’un groupe Pulsor Carrier bi-température, roulera au biogaz. Ce véhicule en propriété Transgourmet, desservira Toulouse au quotidien.
  • Sous-traité auprès de la STAF, deux 18 tonnes Scania motorisés au gaz, et équipés de groupes frigorifiques électriques Frigoblock, seront mis en circulation par l’établissement de Valenton, en mars 2017.
  • Un Renault D16 Wide, fonctionnant au biodiesel, sera mis en circulation chez Transgourmet Ouest en 2017. Ce véhicule devrait fonctionner sous dérogation au B100 et Transgourmet serait le troisième opérateur à fonctionner avec ce carburant.

D’autres nouveautés verront le jour en 2017 :

  • Tous les nouveaux véhicules mis en circulation à partir de janvier seront dotés de plancher limitant les émissions sonores, lors du roulage des rolls.
  • Une vingtaine de poids lourds dotés de groupes frigorifiques électriques TRS installés sous châssis (émissions sonores < 72 décibels) doteront, entre autres, les véhicules dédiés à la livraison des fruits et légumes dans Paris. L’expérience sera également menée dans les métropoles de Lille et de Lyon.
  • Un 7,5 tonnes hybride Mitsubishi Canter (électrique-diesel) chez Transgourmet Méditerranée.
  • La solution Maxicargo sera également testée en mono-température par l’établissement Fruits et Légumes de Rungis. Le projet est réalisé en partenariat avec Iveco et Lamberet. Cette solution répond à une problématique de charge et d’accès sur certains axes parisiens. Elle permet par ailleurs d’intégrer des conducteurs qui seront ultérieurement formés au permis Poids Lourds.
  • Enfin, et afin d’améliorer la sécurité des phases de livraison de nuit, tous les véhicules entrants sont désormais équipés d’un bandeau lumineux surmontant le cadre arrière.