L’application STRADAtracking de suivi de flotte et de gestion des données du véhicule en temps réel s’enrichit de deux nouveaux boîtiers. Un boîtier pour VUL et un second pour les remorques. Le premier est facilement installable sur la prise diagnostic OBD des VUL, sans avoir recours à un installateur agréé. Le second boîtier est destiné à la géolocalisation de remorques.Le premier est facilement installable sur la prise diagnostic OBD des VUL, sans avoir recours à un installateur agréé. Aujourd’hui, la prise OBD assure la simple géolocalisation de la flotte mais permettra très prochainement d’ajouter des fonctions téléphone, blocage du véhicule, alerte crash, remontée des données techniques (jusqu’à 32 en fonction des véhicules), température et humidité. Ce boîtier vient compléter l’offre déjà basée sur le boîtier ECRLOC connecté au bus CAN et au chronotachygraphe.

Le second boîtier est destiné à la géolocalisation de remorques. Totalement étanche, ce dispositif de tracking se fixe facilement à la remorque. Il intègre une antenne de haute qualité ainsi qu’une batterie grande capacité garantissant le suivi sans faille des remorques sur de longues périodes.

STRADApilot 

Depuis mars 2018, STRADApilot est disponible sur tous les supports mobiles, des ordinateurs de bord aux tablettes et smartphones endurcis qui sont venus étoffer la gamme de matériel embarquée proposée par STRADA. Cette application mobile multi-supports est paramétrable. En plus des fonctionnalités standards d’aide au respect de la réglementation, d’aide à la navigation, de messagerie, d’assistance au style de conduite, STRADApilot couplé au logiciel de planning STRADAattelage permet de définir simplement des scénarios propres à son activité et d’y intégrer les missions issues du planning. Le conducteur suit le scénario défini (check-list, etc.), complète la mission issue du planning (enlèvements et/ou livraisons) et remonte les informations (activité, photo, émargé, etc.) afférentes à la mission. « STRADApilot deviendra l’interface unique entre le chauffeur, l’exploitant et l’atelier pour l’ensemble de nos solutions (STRADAtime, STRADAtracking, STRADApark, STRADAttelage) » explique Xavier Lebeault, CEO de Strada, « et notre ouverture contribuera à la rationalisation des outils mobiles mis à disposition ».

Pour l’éditeur Strada, les données traitées par les transporteurs se répartissent en trois flux : gestion du temps, gestion d’exploitation et informatique embarquée avec géolocalisation. A ce schéma simplifié, il conviendrait d’ajouter la connexion aux bourses de fret, aux ERP des clients, au service d’optimisation de mission, à la gestion de flotte avec maintenance prédictive, etc.