L’accord signé le 17 octobre entre les deux sociétés Saroul SA et Mitsubishi, prévoit la construction par TMC Saroul de groupes poulie-moteur 100% électriques, associant les technologies des deux entreprises, dont le compresseur et l’inverter de TMC. Ce pied de nez du turbulent Philippe Saroul à l’establishment n’est pas une réelle surprise. L’autodidacte travaillait depuis 2 ans à la mise au point du groupe pour apporter une rupture technologique sur le marché, en partenariat avec le constructeur japonais.

Libéré de sa structure Saroul Service, le dirigeant éponyme peut désormais s’adonner à 100% à l’ingénierie et au développement. Résultat, un groupe de 9000 Watts à 20°C et 5000 Watts à -20°… « Notre groupe est certifié PIEK à pleine puissance, ce qui n’est pas toujours le cas de la concurrence, précise Philippe Saroul. Nous démarrerons le déploiement commercial à grande échelle sur le marché français en 2017, puis nous attaquerons l’Europe après une période de montée en puissance avec nos partenaires japonais. Les opérateurs de transport attendaient une alternative financièrement accessible aux autres offres éco-responsables du marché. » PB