Quels sont les paramètres à intégrer pour valoriser correctement votre parc ? Conseils d’expert d’Olivier Dutrech, Directeur Fraikin Business Solutions, pour une bonne approche du TVO.

Toutes les entreprises ont pour objectif de maîtriser leurs coûts… mais surtout de préserver ou générer de la valeur. Ne pas raisonner uniquement en coûts mais en valeur, c’est précisément ce qui est mis en avant au travers de l’approche TVO, Total Value of Ownership, ou encore la valeur totale de votre flotte. En face de chaque coût induit, des données factuelles peuvent être évaluées.

• Achat et financement. Achetez-vous au bon prix ? Financez-vous au bon taux ?

• Consommation de carburant. Connaissez-vous la consommation réelle de chacun de vos véhicules, sachant que les écarts peuvent aller de 20 à 40 % selon la conception du véhicule ou le mode de conduite des chauffeurs ?

• Coûts commerciaux. Savez-vous précisément combien coûte une tournée de livraison ? Et l’impact de la panne de l’un de vos véhicules sur l’organisation logistique et la satisfaction de vos clients ?

• Ressources humaines. Ce chauffeur qui répare un pneumatique : est-ce vraiment son rôle ? À l’échelle d’une crevaison, c’est marginal, mais rapporté à une flotte de 150 véhicules, pour laquelle on peut estimer 1 à 2 crevaisons par an et par véhicule, cela peut représenter jusqu’à 1 équivalent temps plein (ETP). Si l’on va au bout du raisonnement et que l’on prend en compte tous ces coûts cachés, l’achat ou le financement sec des véhicules d’une flotte n’est pas toujours la solution la plus économique ni la plus rentable. Si vous souhaitez connaître la vraie valeur de votre parc, valoriser tous les coûts inhérents à son fonctionnement, vous serez intéressé par l’approche TVO.