Petit Forestier a affiché la couleur à Solutrans

Chez Petit Forestier, Solutrans a été l’occasion d’afficher un renouveau qui pouvait s’observer de plusieurs façons, notamment via les produits mis en avant qui avaient pour point commun de « verdir » la marque et de mettre en avant la praticité des véhicules pour les conducteurs.

Ces derniers mois, l’organigramme de Petit Forestier a connu quelques modifications qui ont participé à réorganiser l’entreprise. Quelques départs, quelques modifications de postes et quelques aménagements dans les services ne trompent pas : l’entreprise familiale centenaire (créée en 1907) connaît sans doute une évolution qui marque une étape importante dans son histoire. Une évolution qui rime avec ambition.

D’ailleurs, Jérôme Payonne, directeur marketing et innovation de Petit Forestier a trouvé une formule qui résume assez bien la situation : « Les 800 M€ de chiffre d’affaires que nous réalisons actuellement, nous les devons à tous ceux qui ont construit l’histoire de l’entreprise de telle façon à ce qu’aujourd’hui, grâce à eux, nous pouvons viser à terme un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros. »

Pour atteindre ses objectifs, Petit Forestier, qui peaufine jusqu’à la fin de l’année un plan marketing qui guidera ses actions pour les prochaines années, ne cache pas ses intentions de communiquer sur deux grands axes : « Verdir la marque et mettre en avant la praticité et l’ergonomie de nos véhicules pour les conducteurs », résume Jérôme Payonne. Le choix des véhicules présents sur le stand de Petit Forestier à Solutrans 2021 allait bien entendu dans ce sens.

On trouvait ainsi la K-Ryole, une remorque à assistance électrique frigorifique pour un “dernier kilomètre” plus vert. Elle est équipée d’une caisse de 900 litres (qui peut recevoir 12 cageots) pour 130 kilos de charge utile. Prévue pour être tractée par un deux roues à assistance électrique (ou pas), la K-Ryole s’arrime à la tige de selle du vélo. Le ressort du timon, lorsqu’il est sollicité, déclenche l’assistance électrique de la K-Ryole. Celle-ci aura une autonomie de 70 km et de 7h de froid (groupe frigorifique Vesna). Avec sa largeur d’un mètre, elle sera conforme à la législation qui pourrait lui permettre de devenir une solution très en vue sur les pistes cyclables, lorsqu’elle entrera en service, en 2022.

À ses côtés, annoncée il y a 1 an, la version frigorifique du Volta Zero a encore fait sensation à Solutrans. Ce véhicule 100% électrique, compact et maniable, se positionne comme l’une des futures stars du fret de centre-ville, en s’appuyant sur une haute capacité de chargement, sa cabine surbaissée et son poste de conduite ergonomique. Avec ses 16 tonnes et ses 6 à 8 tonnes de charge utile, le Volta zero approche désormais de la phase de test R&D avec la réalisation d’une maquette à l’échelle 1. C’est une étape préalable à la mise en exploitation en 2023.

Enfin, Petit Forestier complétait son carré d’as avec un fourgon frigorifique Citroën Jumpy électrique (PTAC de 2875 kg, charge utile de 655 kg et volume de 3,2 m3) et une caisse frigorifique Iveco Daily GNC (PTAC de 3500 kg, charge utile de 975 kg et volume de 13 m3, soit 5 palettes 800X1200 mm), qui intègre la gamme « Urban by Lecapitaine » de carrosseries frigorifiques pour véhicules utilitaires légers. Celle-ci limite bien entendu les émissions de CO₂ et de polluants. La commercialisation de la gamme « Urban by Lecapitaine » a débuté à Solutrans.