Fondée par Pierre-Edouard Robert, l’entreprise veut résoudre un problème endémique du transport routier, les kilomètres de retours palettes, et en limiter les conséquences économiques et écologiques. D’ores et déjà disponible sur l’ensemble du territoire français, Magicpallet.com se déploiera à l’international fin 2019 et prévoit 650 k€ de CA en fin d’année, 3,8 M€ à 3 ans. 12 personnes seront embauchées à fin 2019 et 40 escomptées d’ici 3 ans. Première plateforme au monde d’échange de palettes Europe en ligne et solution inédite, Magicpallet.com a été lancée fin 2018et veut mettrefin à l’aberration écologique et économique des retours palettes en réduisant les kilomètres et les coûts de carburant et de péages pour les transporteurs et les expéditeurs, et globalement les émissions de CO2. Elle s’appuie sur la collaboration entre transporteurs, qui peuvent désormais échanger en quelques clics des palettes là où et quand ils en ont besoin. Ingénieur (ESIEA) et MBA (EDHEC), ancien collaborateur du groupe Bouygues, Pierre-Édouard Robert, 34 ans et créateur de MagicPallet est un transporteur qui apporte une solution à l’ensemble de la profession, particulièrement TPE et PME qui ont peu de moyens internes pour gérer les retours palettes. Prenant la direction d’une PME du transport en 2016, il découvre alors ce système et constate le fatalisme régnant devant cet état de fait. Il éprouve le besoin d’y mettre fin et souhaite “libérer le transport routier des coûts économiques et écologiques des retours palettes en proposant une solution collective à un problème collectif”.

Un business model vertueux et léger pour les utilisateurs

Selon lui, le coût d’utilisation de la plateforme est accessoire au regard des multiples économies générées, notamment en trajets non rémunérateurs de chiffre d’affaire, carburant, péages et heures de conduite. MagicPallet met aussi l’accent sur la réduction des restitutions en urgence et des litiges clients sur encours palettes, évaluant à 200 k€ par an en moyenne le coût des retours pour une PME de 200 camions. Côté expéditeurs, elle pointe la disponibilité constante de palettes partout sur le territoire, mettant fin aux manques créés par les restitutions hors délais qui contraignent à des achats d’urgence au prix fort. Bulle d’air écologique, MagicPallet agit à plusieurs niveaux pour la planète. En limitant les kilomètres de restitution de palettes inutiles, elle réduit les émissions de CO2 (jusqu’à 5 000 km par mois, soit plus de 4 t de CO2 non rejetées dans l’atmosphère pour une PME de 200 camions) et contribuerait à une économie de plus de 900 000 tonnes de CO2 par an en extrapolant au niveau national sur les 38 000 transporteurs français (sur la base d’une économie de 2 500 kilomètres par mois par transporteur). Favorisant l’échange de palettes Europe réutilisables et réparables contrairement à la palette perdue, MagicPallet contribue aussi indirectement à la lutte contre la déforestation en réduisant le recours aux fabrications de palettes neuves.

Une plateforme simple d’utilisation

Testée en amont, notamment par plus de 15 entreprises pilotes dont Système U, Magicpallet.com est simple d’utilisation. Dès la première page, l’utilisateur visualise les palettes disponibles à l’échange sur l’ensemble du territoire. Il suffit de créer un compte pour être mis en relation avec les émetteurs de ces « petites annonces » de palettes. Elle propose trois niveaux d’abonnements pour échanger, vendre ou acheter des palettes. Le premier abonnement en libre accès autorise 5 mises en relation gratuites. Il est complété d’un abonnement mensuel standard (39 € HT) permettant une mise en relation illimitée et d’une version premium (99 € HT par mois) ajoutant à ce dernier l’utilisation d’un outil inédit, le « Magic Search ». Cet algorithme intelligent détecte les échanges de palettes pertinents pour chaque transporteur. Le travail de recherche d’échanges est donc fait en lieu et place du transporteur et lui économise un temps considérable. Première «market place» de la palette Europe, MagicPallet se positionne comme solution innovante et fédératrice del’ensemble d’une profession dans une démarche collaborative d’entraide à coût réduit. Elle sera déclinée en application mobile au 2e semestre 2019. Labélisée FrencTech et hébergée au BIC (incubateur) de Montpellier, MagicPallet prévoit un développement européen fortement générateur d’emplois (130 personnes d’ici 5 ans) et cadencé sur 5 ans: Allemagne et Espagne dès le 2e semestre 2019 ; Italie, Royaume-Uni, Pays-Bas et Pologne d’ici 2023.

MagicPallet en chiffres

• Capital : 22 k€.

• Partenaires financiers : Créalia (30 k€) et BPI (100 k€).

• Levée de fonds auprès de AMBA (Alphonse Mas Business Angels) : 100 k€.

• Partenaires institutionnels : Réseau Entreprendre et Ad’Occ.

• MagicPallet prévoit un CA de 650 k€ à fin 2019 et 3,8 M€ à 3 ans.

Le marché

• Surcoût des retours palettes en France : 100 M€1.

• 38 000 transporteurs en France.

• 600 000 transporteurs en Europe.

• 116 millions de palettes Europe vendues en 2017 au niveau européen.

Pierre-Edouard Robert, fondateur de Magic Pallet / ©Camille Lassus