Entreprise familiale, les Transports Blanc opèrent dans le froid et le bâché. Ils signent un troisième engagement Objectif CO2.

A la tête de 45 salariés pour un parc de 35 véhicules moteurs, Eric Blanc n’est pas peu fier de rappeler qu’il a « fait partie des premiers chartés Objecti f CO2 en Rhône-Alpes ». Il s’engage dans son troisième cycle, défendant ce dispositif qui permet de « formaliser la démarche, se poser les bonnes questions sur ce qui marche ou pas, et de générer un gain direct sur les consommations ».

Vis-à vis des clients, il explique que « ce n’est pas tant la distinction qui est importante par elle-même, que la compréhension de la qualité de service induite. Un des moyens de s’en sortir pour une PME, consiste en particulier, à rechercher la qualité environnementale. » Ceci l’a déjà amené à sensibiliser ses clients sur des enjeux majeurs : « En plein été, laisser des marchandises tout un week-end dans une semi-remorque qui doit produire du -20°C en plein soleil, c’est aberrant. Nous avons dû déployer beaucoup de pédagogie avec les clients pour leur faire comprendre qu’il pouvait être préférable d’attendre de charger le lundi. Aujourd’hui, l’argument environnemental est mieux entendu ». Si on lui demande les perspectives pour le futur, il évoque le Label Objectif CO2 pour 2018.