dimanche 27 novembre 2022

Génération H, comme hydrogène...

Hyvia est une joint-venture de Renault Group et Plug, née en juin 2021....

Auchan adopte les solutions...

Auchan adopte les solutions de Zebra pour sauver 35 millions de produits du...

Conti Seafrigo s’étend à...

La joint-venture entre le groupe Conti-Lines et Seafrigo construira un entrepôt de congélation...

Advansor lance la CuBig II

Advansor lance la CuBig II, une solution climatique au CO2 à haute efficacité énergétique. L’équipementier...
Home Numéro FroidNews Numéro 35

FroidNews Numéro 35

10,00

Magazine vendu uniquement en version digitale hors abonnement.

Fleury Michon une supply chain résiliente
Cahier Expert : la filière seafood sort la tête de l’eau
RSE : lidl met les bouchées doubles
TIPS 2021 : la logistique pharma au secours des laboratoires
Porteur Man électrique opéré par Perrenot pour Franprix

Catégorie :

Description

Le gouvernement nous a expliqué les prouesses logistiques déployées pour assurer la vaccination de nos 600 000 Anciens, en résidence dans l’un des 7 200 Ehpad, ainsi que les 400 000 personnes y travaillant. De qui se moque-t-on pour justifier un tel tintamarre au sujet de la logistique des vaccins ? « Notre super freezer a la capacité de contenir jusqu’à 300 000 doses de vaccins à -70°C, et il peut être utilisé soit pour le transit soit à des points de stoc-kage », affirme Benoît Latno, directeur Europe du Sud de Thermo King. Calculette en main, la France avait donc en théorie besoin de seulement 2 conteneurs super freezer dédiés au vaccin Pfeizer pour assurer les approvisionnements d’une plateforme, avant dispatch en régions afin de mettre en œuvre la vaccination de 600 000 résidents âgés. Et toujours dans la même logique, 13 conteneurs pour traiter 4 millions de personnes à fin février (selon les prévisions du ministère de la Santé). Score final à fin février : UK : 25 millions de vaccinés. France : 4 millions. Dans ce contexte de crise, la logistique des vaccins a été mise sous les projecteurs, démontrant les capacités opérationnelles et le professionnalisme des transporteurs frigorifiques de bout en bout. Pour autant, l’image du transport et de la logistique ne fait toujours pas rêver. Peut-être faudrait-il s’interroger sur le manque de volonté commune des organisations profes-sionnelles de ces filières pour communiquer beaucoup plus largement sur la diversité de ses emplois et carrières. La pandémie pourrait constituer une opportunité exceptionnelle pour valoriser ces métiers. Après les succès populaires des feuilletons, tels Une Femme d’Honneur, L’instit’ ou Alice Nevers (Le Juge est une femme), tous créateurs de vocations, on peut s’étonner du manque d’audace pour redorer l’image de l’écosystème. Dans cette édition, nous avons imaginé notre premier Cahier Expert dédié à la filière des produits de la marée. Ainsi que plusieurs pages consacrées à la logistique pharma. De quoi garder le cap, en bonne santé, par gros temps.

PIERRE BESOMI

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “FroidNews Numéro 35”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *